Définie comme une formation permettant à un individu d’acquérir les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’exercice d’un métier, la formation professionnelle s’adresse aux adolescents ayant un statut scolaire ou universitaire, ainsi qu’aux travailleurs adultes ou aux chômeurs. Il existe deux types de formation professionnelle : la formation professionnelle initiale et la formation continue. Bien que ces types de formation soient professionnels, ils diffèrent les uns des autres, ne seraient-ils qu’au niveau des bénéficiaires.

Sommaire

  • Définition de la formation professionnelle
  • Les deux types de formation
    • professionnelle Formation professionnelle initiale
    • Formation professionnelle continue
  • Différence entre formation continue et formation initiale
    • Quelle formation professionnelle quel public ?
    • Intervenants et méthodes
    • Durée de la formation et heures
    • Le prix
    • But des différentes formations professionnelles
  • en

  • alternance comme tremplin pour la formation professionnelle Intégration
    • Type de contrats
    • Pour qui ?
    • Comment ça se passe ?
    • Avantages de la formation en alternance

Définition de la formation professionnelle

La formation professionnelle est définie comme une formation qui permet à un individu d’acquérir les connaissances et le savoir-faire spécifiques dont il a besoin pour exercer un métier. Il est traditionnellement associé à l’apprentissage d’un métier, basé sur la pratique et la maîtrise de la technique plutôt que sur la théorie et l’abstraction conceptuelle. La formation professionnelle peut donc être orientée vers un adolescent qui veut évoluer vers une profession bien définie. Il s’agit d’une formation dispensée dans des écoles secondaires professionnelles, des lycées techniques ou des centres d’apprentissage. Les étudiants reçoivent alternativement des enseignements généraux et technologiques ou professionnels liés à la profession choisie.

La formation professionnelle peut également s’adresser à un adulte qui souhaite approfondir ses connaissances, ses compétences ou ses aptitudes professionnelles, dans le but d’élever sa qualification et de développer sa carrière ou de se réorienter vers une nouvelle activité professionnelle. Il s’agit d’une formation professionnelle continue qui profite aux salariés ou aux demandeurs d’emploi. De même, dans le cas des salariés, la formation peut être décidée de leur propre initiative ou de celle de l’employeur.

Les 2 types de formation professionnelle

La formation professionnelle peut être classée en deux types : la formation professionnelle initiale et la formation professionnelle continue.

Formation professionnelle initiale

La

formation professionnelle initiale, qui comprend notamment l’enseignement professionnel, l’enseignement supérieur et l’apprentissage, concerne les jeunes en situation scolaire, les étudiants universitaires inscrits dans l’enseignement supérieur professionnel et les apprentis. Dans le cas de l’enseignement professionnel, la formation a lieu dans les écoles secondaires professionnelles et prépare les jeunes à obtenir le certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ou le certificat d’études professionnelles (BEP) ou le baccalauréat professionnel (Bac Pro). Les jeunes étudiants universitaires peuvent également bénéficier d’une formation professionnelle initiale lorsque, après avoir obtenu le baccalauréat, ils décident de suivre des cours de courte durée à vocation professionnelle, leur permettant d’obtenir le BTS ou un diplôme universitaire en technologie (DUT).

Formation professionnelle continue

La

formation professionnelle continue concerne à la fois les salariés et les demandeurs d’emploi ; les modalités d’accès varient donc selon le statut du demandeur. En effet, elle peut être décidée par l’employeur, lorsqu’il souhaite maintenir ses compétences, ou à l’initiative de l’employé, stimulée par le désir d’approfondir ses connaissances ou d’évoluer dans sa carrière. Ainsi, la formation professionnelle continue, facilitatrice de la mobilité professionnelle, est très avantageuse pour le salarié qui bénéficie du soutien financier d’un organisme de collecte agréé.

Différence entre la formation continue et la formation initiale

Il convient de noter que les deux cours sont souvent considérés comme complémentaires. Dans la plupart des cas, la formation continue peut être considérée comme une continuation directe de la formation initiale. Cela semble alors normal que certaines différences puissent apparaître.

Quelle formation professionnelle pour quel public ?

La formation initiale a lieu dans une école. Cela inclut toutes les personnes ayant un statut scolaire. Les étudiants de l’enseignement supérieur sont également concernés. En termes généraux, ce seront des enfants et des jeunes adultes.

La formation continue concerne les personnes qui ont terminé leur formation initiale et sont entrées dans le monde du travail. Elle s’adresse donc davantage aux salariés, aux demandeurs d’emploi mais aussi aux jeunes adultes.

Intervenants et méthodes d’apprentissage

Les conférenciers peuvent être décrits comme des enseignants dans les deux cas. Au sens de base pour la formation initiale et dans le sens du formateur pour la formation continue. Pour la première formation, les connaissances acquises correspondent à celles du système scolaire jusqu’au diplôme d’études secondaires ou équivalent, puis divergent dans l’enseignement supérieur où l’on commence à apprendre les bases d’un profession.

La formation continue fonctionne un peu différemment. Le formateur d’enseignants est chargé de léguer ses connaissances ou savoir-faire aux apprenants. Cela peut avoir lieu de plusieurs façons différentes. En personne, vous devrez aller au centre de formation. A distance, aussi appelé e-learning, tout se passera sur Internet. Enfin, en télépresentialité, vous serez en contact avec votre formateur via l’échange visio. L’employé acquiert donc normalement des connaissances spécifiques et peut les utiliser directement dans son travail ou à des fins de recyclage. Il s’agit donc de parfumer une expertise ou d’en apprendre de nouvelles.

Durée de la formation et horaires

Un programme à long terme, c’est ce que nous attendons de la formation initiale. En effet, 2 ans seront le minimum en suivant par exemple un BTS. Cela s’étend ensuite à 3 ans pour un baccalauréat, à 4 ou 6 ans pour certains concours, à 5 ans pour le master et à 8 ans pour le doctorat. C’est toujours à temps plein, sauf dans le cas d’une formation en alternance.

À l’inverse, il existe des cours de courte durée pour la formation continue. Ils sont ensuite spécialisés dans un domaine spécifique et ne durent que quelques heures. Celles-ci ont lieu, à quelques exceptions près, en dehors du temps de travail. Le CIF (Individual Training Congé) peut prolonger la durée de la formation à un an à temps plein et même à deux ans à temps partiel.

Le prix

Gratuit est le prix de la formation initiale en général. Bien sûr, certains d’entre eux vous demanderont de payer. Cela concerne principalement les écoles privées et les écoles de l’enseignement supérieur. Il peut y avoir des frais de scolarité ou des frais de concours.

La formation continue est inévitablement payante. Heureusement, les coûts ne sont pas supportés par l’employé même s’il peut participer à la totalité ou financer une action. Ils peuvent y accéder par l’intermédiaire de leur employeur. Ce dernier peut activer le CPF (Personal Training Account) qui donne droit à une action de formation ou au CIF. Les demandeurs d’emploi devront se tourner vers contrats de professionnalisation. Pour les deux statuts, l’assistance du Conseil général peut être reçue. Enfin, les indépendants, comprendre les artisans, commerçants, indépendants et autres peuvent utiliser l’AGEFICE (Association de Gestion du Financing de la formation des Chefs d’Entreprises), le fonds interprofessionnel de formation ou le Fonds d’Assurance formation des Professions libérales Medical (F.A.P.-P.L.).

But des différentes formations professionnelles

L’ acquisition d’un diplôme est le but des longs cours de formation initiale, tandis que la formation continue favorise l’acquisition de connaissances pour perfectionner une connaissance ou réaliser une VAE (Validation of Acquisitions of Experience) afin d’acquérir finalement de nouveaux diplômes et qualifications.

La formation en alternance, un tremplin pour l’intégration professionnelle

Il y a une formation qui est un point commun entre la formation initiale et la formation continue, à savoir la formation en alternance. Il s’agit d’acquérir un qualification et accumuler de l’expérience en même temps. Cela représente un avantage considérable pour les recruteurs.

Type de contrats

Il existe deux types de contrats de formation professionnelle en alternance qui portent le nom du contrat d’apprentissage où il s’agit de la formation initiale et d’un contrat professionnel de formation continue. Dans les deux cas, l’apprentissage théorique est alterné dans une école, une institution ou un centre de formation et l’apprentissage pratique dans une entreprise.

Pour qui ?

Les jeunes âgés de 16 à 25 ans au moment de la signature du contrat, mais aussi les travailleurs handicapés, les personnes de plus de 25 ans souhaitant obtenir un diplôme de niveau supérieur à celui déjà acquis, et les personnes à la recherche d’un diplôme qui leur permettra de démarrer ou de reprendre une entreprise, sont éligibles au un contrat d’apprentissage. Le contrat de professionnalisation est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, aux personnes recevant la prime d’activité, à l’ASS (allocation spéciale de solidarité), l’AAH (allocation adulte handicapée) et ceux qui relèvent du CUI (contrat d’insertion unique) ont la possibilité de signer un contrat professionnel.

Comment ça se passe ?

L’ élève est soumis au rythme désigné par l’école ou le centre de formation dispensant l’apprentissage théorique. Cela peut très bien être une demi-journée dans l’établissement suivie de l’après-midi dans l’entreprise, quelques jours dans l’un avant d’alterner pour l’autre. L’alternance peut également avoir lieu après une semaine complète.

Avantages de la formation en alternance

La formation professionnelle alternative présente plusieurs avantages significatifs tant pour l’individu qui l’a suivie que pour l’employeur. Voici quelques-uns des exemples les plus bavards.

Premièrement, l’étudiant n’aura pas à payer de frais de scolarité parce qu’il s’agit d’un organisme financé par l’employeur au moyen de la taxe d’apprentissage, qui en est responsable. Ajoutez à cela qu’il reçoit même un salaire de son employeur, qui est de l’ordre de 27 à 100 % du SMIC en contrat d’apprentissage et de 55 à 100 % en contrat de professionnalisation. La rémunération dépend de l’âge de l’élève. En vertu d’un contrat avec l’entreprise, il bénéficie également de tous les avantages de l’employé. Ensuite, la suite d’une formation travail-études vous permet d’avoir un diplôme de formation tout en formant dans un métier et ainsi commencer à acquérir de l’expérience. C’est ainsi que l’alternance est un véritable tremplin vers la vie active.

Bien qu’elle doive payer un salaire et des frais de formation, l’entreprise bénéficie toujours de la situation. Pour commencer, elle peut former l’apprenti en fonction de ses besoins, qui peuvent éventuellement être recrutés. C’est aussi du travail qui peut venir en prévision de l’expansion de l’activité. Un apprenti ne compte pas dans le calcul de l’effectif et reçoit moins de rémunération qu’un employé à titre permanent. Cela signifie que l’entreprise paie moins de coûts. Une aide peut également être fournie dans le cadre des dépenses de formation.

de l’ordre de 27 à 100 % du SMIC en contrat d’apprentissage et de 55 à 100 % en contrat de professionnalisation. La rémunération dépend de l’âge de l’élève. En vertu d’un contrat avec l’entreprise, il bénéficie également de tous les avantages de l’employé. Ensuite, la suite d’une formation travail-études vous permet d’avoir un diplôme de formation tout en formant dans un métier et ainsi commencer à acquérir de l’expérience. C’est ainsi que l’alternance est un véritable tremplin vers la vie active.

Bien qu’elle doive payer un salaire et des frais de formation, l’entreprise bénéficie toujours de la situation. Pour commencer, elle peut former l’apprenti en fonction de ses besoins, qui peuvent éventuellement être recrutés. C’est aussi du travail qui peut venir en prévision de l’expansion de l’activité. Un apprenti ne compte pas dans le calcul de l’effectif et reçoit moins de rémunération qu’un employé à titre permanent. Cela signifie que l’entreprise paie moins de coûts. Une aide peut également être fournie dans le cadre des dépenses de

Tag : la formation initiale expliquée